Les principaux risques de la gestion autonome des biens immobiliers

Certains propriétaires évitent de passer par une société de gestion immobilière pour diverses raisons. Cela peut consister à économiser un peu d’argent. Pour ceux qui envisagent de louer leur propriété, nous allons vous citer les risques les plus courants à prendre en compte.

Manque de connaissance de toutes les implications juridiques du statut de propriétaire

Un propriétaire qui ne connaît pas le cadre législatif complexe peut se trouver en infraction. Les lois couvrent un large éventail de choses telles que :

  • Les bases de données sur les baux
  • Les cautions
  • Les augmentations de loyer
  • La sécurité
  • Les réparations et les délais d’entretien urgent et non urgent
  • La fréquence des inspections de routine
  • La signification des avis

Les violations peuvent être coûteuses, et les locataires demandent souvent une indemnisation ou bafouent les lois. Ils savent que les propriétaires ne sont pas des experts juridiques et qu’ils risquent de s’en tirer à bon compte.

Insuffisance de contrôle des locataires

Choisir le mauvais locataire peut entraîner des problèmes coûteux en aval. La plupart des propriétaires privés n’ont pas l’expertise, l’expérience ou les outils nécessaires pour sélectionner les candidats de manière approfondie. Ils doivent se fier à des informations limitées, telles que les fiches de paie et les CV, et à leur intuition. Ils ne connaissent généralement pas les critères de sélection essentiels. Elles peuvent comprendre l’historique des locations auquel un gestionnaire immobilier peut accéder en utilisant les bases de données du secteur. Les propriétaires n’ont souvent pas le temps et les processus nécessaires pour effectuer les vérifications d’antécédents requises.

Insuffisance de la paperasserie

Des propriétaires se mettent dans des situations risquées en ne disposant pas de documents suffisants pour justifier la location. Certains vont même jusqu’à se fier à une simple poignée de main pour confirmer les arrangements. Un immeuble de placement est un engagement financier d’une importance. Mais, des propriétaires n’ont même pas de contrat juridiquement contraignant pour protéger leur investissement. Ils utilisent un document de bail incorrect, non-pertinent. Ils ne préparent pas non plus de rapport d’état complet de la propriété ni d’inventaire complet. Ils n’établissent pas d’autres documents importants tels que les feuilles de signature pour les clés et les demandes de réparation.

Manque d’inspection régulière

Les procédures d’inspection des biens sont définies par la loi. Leur non-application entraîne des poursuites judiciaires et des sanctions. Des propriétaires ne respectent pas un calendrier d’inspections régulières. Ils n’ont pas le temps d’en organiser celles-ci ou veulent éviter les confrontations ou les frais d’entretien. Il existe de nombreuses excuses pour ne pas effectuer d’inspections régulières, mais les risques sont énormes. Ils ne sont pas également à la hauteur de la gestion appropriée des locataires malhonnêtes. Cela peut entraîner de gros problèmes et des litiges coûteux. C’est pourquoi il est vivement conseillé d’engager une société de gestion immobilière professionnelle pour réduire leurs risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *